ECOLE MATERNELLE
Relation enfant / enseignant, relation parents/école

L’école maternelle – quel rôle ?

Au delà des apprentissages autour des domaines du langage, la découverte de l’écriture et la motricité, l’école maternelle a un rôle majeur dans la socialisation de l’enfant: apprendre avec vivre avec les autres, apprendre à respecter des règles, apprendre à écouter ou à s’exprimer.
C’est à travers ces expériences que l’enfant commencera le développement de sa personnalité d’ « écolier ». C’est aussi au cours de ces premières années que l’enfant se découvrira certaines forces mais aussi certaines craintes qu’il lui faudra affronter et apprendre à domestiquer.

La relation enfant / enseignant
La relation avec l’enseignant est très importante pour l’enfant. L’enseignant, premier représentant de l’école est même, pour certains enfants, le premier adulte avec qui l’enfant doit à apprendre à vivre au quotidien en dehors du cocon familial.
L’enfant a une réelle attente vis à vis de son enseignant: d’abord une demande affective forte (surtout dans les petites sections) mais également une demande de reconnaissance, en particulier au milieu de ses pairs. La première difficulté à laquelle l’enfant est confrontée est donc l’acceptation du partage de « son(sa) » maître(esse) avec les autres enfants de sa classe, mais également sa situation en tant qu’individu au sein du groupe.

L’enseignant, à travers les règles de vie de l’école, doit permettre à chaque enfant l’épanouissement de sa personnalité. Un relation enfant/école épanouie motivera en particulier l’envie d’apprendre, de progresser et de participer aux activités scolaires.

La relation parents/école
L’enseignant est avant tout un professionnel, qui a pour rôle majeur de développer la personnalité des enfants à travers la découverte des grands domaines d’apprentissage (écriture, langage et activité corporelle), et ce, au sein d’une collectivité et dans le respect de règles prédéfinies.
Les parents doivent avant tout montrer à l’enfant leur adhésion au mode de fonctionnement de l’école à travers le respect des règles de l’école (ex: horaires, carnet de liaison), la démonstration d’un intérêt réel pour les activités exercées à l’école (travaux du cahier, spectacles, …), ainsi que leur soutien à l’enseignant dans sa relation avec l’enfant.
La motivation de l’enfant sera d’autant plus forte qu’il sentira ses parents en accord total avec l’environnement scolaire.

Lorsque la relation enfant / école se dégrade
Il reste cependant nécessaire que les parents restent à l’écoute de l’enfant concernant sa relation avec l’école. Des phrases récurrentes du type « je n’aime pas la maîtresse », « je ne veux pas aller à l’école », « la maîtresse ne m’aime pas », « je n’ai pas de copain » etc… pourront être des indicateurs d’une relation enfant/école dégradée. Comprendre le pourquoi est alors important et il sera nécessaire de pousser l’enfant à s’exprimer davantage sur la situation: « je n’aime pas ce que je fais », « la maîtresse ne m’écoute pas », …..
A partir de cette discussion, les parents pourront rappeler à l’enfant le rôle de la maîtresse et de l’école, les règles de l’école. L’implication de l’enseignant pourra également être proposée, pour discuter avec l’enfant de son problème, et mettre des mots qui pourront le plus souvent rassurer l’enfant et donner de nouvelles clés à l’enseignant, qui portera une attention plus particulière à certains aspects de la vie de l’enfant au sein de la collectivité.

Les parents doivent garder à l’esprit que la clé de la réussite de l’intégration scolaire de leur enfant est avant sa capacité d’adaptation à son école, son corps enseignant ainsi que les autres élèves – et la vie scolaire reste un élément primordial dans l’apprentissage la vie en collectivité et donc de son intégration dans notre société.

BIBLIOTHEQUE

    

______________________________________________

«
»