DANGER ECOLE:
Jeux à risque

Les enfants (pré-adolescents ou adolescents) passent quasi systématiquement par une phase de rébellion, pendant laquelle ils testeront leurs limites. Il est illusoire de croire que l’encadrement parental suffira à éviter cette période particulière, où la personnalité de l’enfant s’affine à travers ces expériences. Mais il est critique que les parents prennent conscience des risques liés à certaines pratiques et mettent autant que possible ces risques « sous contrôle ».

QUELS RISQUES ?

Les enfants s’intéressent de plus en plus jeune à des jeux dangereux, voire mortels, tels que le jeu du foulard (jeu d’étranglement, pratiqué seul ou avec d’autres). A travers ces pratiques, ils recherchent à la fois des sensations fortes (vertiges, hallucinations, …), mais confirment également leur personnalité « rebelle » au sein d’un groupe.

Ils n’ont aucune idée des dangers liés à ces jeux, la mort restant pour la plupart un concept encore irréel voire absent de leur environnement. Toujours à la recherche de nouveauté, les enfants redoublent d’imagination et réinventent avec toujours plus de violence l’application de ces pratiques à risque.
PARENTS: VIGILANCE ET PREVENTION

Avec plus de 10% des enfants touchés par ce phénomène et plusieurs décès chaque année, ces jeux à risque ne peuvent pas être ignorés des parents.

La communication et la prise de conscience par l’enfant reste les clés de la prévention.

L’information de l’enfant sur les risques encourus peut se faire à travers d’autres expériences vécues et racontées, à travers des camarades/frères/sœurs plus âgés.

Les parents seront également vigilants en observant les comportements et les signes qui peuvent alerter (signes physiques -marques, maux de tête, perte de concentration, … ou psychiques: repli sur soi, peur de l’école, …).

CONSEILS ET AIDE A TRAVERS LA BIBLIOTHEQUE, à destination des parents et des enfants:

 
      

______________________________________________

«
»